Étape 5 : Tighjettu au Refuge Ciottulu di i Mori

L’orage de la veille, combiné à des douleurs dans les genoux, a raccourci ma nuit. Heureusement, l’étape du jour est courte : 5h.

Nous descendons aux bergeries d’U Vallone où nous achetons un fromage de brebis frais. Nous suivons rapidement une courbe de niveau dans la forêt. Celle-ci nous fait penser à un prémisse du Sud, un sentier moelleux qui apaise nos jambes endolories par les précédentes étapes. Nous profitons d’une vasque pour nous rafraîchir, la journée s’annonce encore une fois ensoleillée et chaude.

Après quelques montées et descentes douces en forêt, nous attaquons une montée plus raide dans les barres rocheuses qui nous mène à la Bocca Foggiale.

Une fois la Bocca passée, nous arrivons très rapidement au refuge où nous pouvons enfin goûter notre fromage acheté le matin même.

Direction une ascension hors GR® : Paglia Orba (2500m). Nous montons dans les cailloux jusqu’au col des Maures, puis la montée vers Paglia Orba se fait en “escalade” facile. Les ⅔ effectués, nous faisons demi-tour car le ciel se couvre. Nous préférons être prudent et en arrivant au refuge, nous levons la tête pour voir Paglia Orba la tête complètement dans les nuages.

20180907_125815

20180907_134644

Étape 6 : Ciottulu di i Mori au Refuge Manganu

Nous partons tôt du refuge. L’étape est annoncée longue donc à 6h30 nous sommes déjà en train de marcher.

Du refuge, nous descendons en suivant le Golu. Nous ne sommes pas nombreux, seulement 6 personnes. En passant sur la rive gauche du Golu, 2 personnes se trompent et remonte vers le refuge. Nous avons beau les appeler, ils ne nous entendent pas. Nous continuons notre chemin vers les bergeries d’E Radule. Les bergeries fermées, nous continuons de descendre dans la forêt pour atteindre le gîte de Castel di Vergio où nous achetons à manger à l’épicerie du camping.

20180908_102244

La descente continue encore à travers la forêt en croisant par-ci et par-là des vaches. Il est impressionnant de voir où ces animaux vont (pierrier, crêtes…).

20180908_102506

Nous attaquons finalement une petite montée pour la Bocca San Pedru. Dû à la fatigue et au manque de nourriture, j’ai un moment de faiblesse avant la bocca qui nous oblige à nous arrêter 5 minutes. Cela rendra également le chemin vers la Bocca A Reta long et dur.

À la bocca, nous nous arrêtons pour un repas bien mérité : sandwich à 3 étages composé de saucisson et de fromage de brebis.

20180908_111121

Nous descendons au lac de Ninu que nous longeons à travers pozzines, vaches et chevaux avant d’atteindre une bergerie. Dans notre tête, le refuge est dans 45 minutes. Nous nous baignons dans une vasques avant de reprendre le chemin. Nous empruntons un sentier qui semble être tout droit sorti d’un jardin. Une vache nous coupe le chemin, nous attendons et pouvons passer avec précaution.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous arrivons à un bâtiment, le refuge ? Non, la bergerie que nous croyions avoir dépassé précédemment… Après 30 minutes de marche, nous arrivons finalement à Manganu, le meilleur refuge pour le moment (le repas avait l’air délicieux et il y avait nos premières douches chaudes) mais dans un endroit très humide (dû au torrent).

20180909_075531

Étape 7 : Manganu à Petra Piana

Nuit humide, depuis 1h30 déjà les personnes nous entourant s’activent sans faire de bruit. Nous petit-déjeunons pour la 1ère fois des tartines de confitures ! Après ce petit-dej royal,  nous entamons une montée rocailleuse pour atteindre la Bocca de la Porte.

C’est une montée qui ressemble à celles dont nous avions l’habitude dans le Nord : raide. À la bocca, nous avons vue sur les lacs Melu et Capitellu. Il y a 200m de dénivelé entre les deux, mais on ne s’en rend pas compte en les observant.

Nous traversons et descendons pour atteindre la brèche du Capitellu. Nous entamons une montée sous le soleil dans de grandes dalles qui est pénible. Nous sentons l’étape de la veille dans nos jambes et je commence à souffrir du dos.

20180909_103930

Nous arrivons finalement à la bocca Muzzella où nous commençons la descente pour atteindre le refuge.

Au refuge, nous découvrons avec bonheur que la carte bleue est acceptée ! Nous allons enfin pouvoir manger chaud et à notre faim !

Les vaches sont en liberté autour de nos tentes.

20180909_170223

Étape 8 : Petra Piana au Refuge de l’Onda

Toute petite étape car nous prenons la variante par les crêtes pour rejoindre l’Onda. Nous prenons notre temps et partons à 9h du refuge, même si nous sommes réveillés depuis 7h.

Nous longeons et montons dans la barre rocheuse. Après un pas d’escalade, nous voici finalement sur les crêtes que nous suivons.

Par la suite, nous entamons une descente légère où nous apercevons un rapace. Sûrement un aigle royal si on en croit notre guide. La descente se fait un peu plus raide, mais rien comparé avec ce dont nous avions l’habitude quelques jours plus tôt.

20180910_125016

Nous arrivons à la bocca d’Oreccia au milieu des moutons. Il nous reste peu de temps pour arriver au refuge. Nous dînons 500g de pâtes à la bolognaise à deux, il faut dire que nous avions très faim ! Pendant le repas, nous discutons avec une jeune femme impressionnante : elle vient de Calais et n’a jamais fait de randonnée avant de se lancer dans le GR20 (Sud-Nord).

Photos ©Capucine, Samsung A3

Part 2: Water at the summit

Step 5 : Tighjettu to Ciottulu di i Mori Refuge

The storm of the previous evening combined at knees pain have shortcut my night. Hopefully, the step is short : 5 hrs.

We descent to the U Vallone sheepfold where we buy a sheep cheese. Rapidly we follow a level curve in the forest. A premise of the South, a soft path which soothes our legs. We enjoy a cauldron to refresh ourselves, the day will be once again beautiful and warm.

After some soft going up and down in the forest, we attack a hardest climb in the rocks barres which leads us to Bocca Foggiale.

Once the bocca passed, we arrive very quickly to the refuge where we can finally taste our cheese bought the morning.

Direction an ascent apart from the GR®20: Paglia Orba (2500m). We climb in the rocks until the Col des Maures, then the climb to Paglia Orba is in easy rock climbing. After ⅔ of the climbing, we are going back because the sky is covering. We prefer to be too much careful and when we arrive to the refuge we can see that Paglia Orba has the head completely in the clouds.

Step 6 : Ciottulu di i Mori to Manganu Refuge

We are leaving early. The step is announced as long: at 6.30am we are walking.

From the refuge, we are going down following the Golu. We are not numerous, only 6 people. Passing to the Golu left bank, 2 people make a mistake and are going back to the refuge. We are calling them, but they don’t hear us. We continue our way to the E Radule sheepfold. The sheepfold are closed, we keep going down in the forest to reach Castel di Vergio home where we buy food at the camp shop.

The way down is in the forest crossing time to time some cows. It is impressive where we can find those animals (scree, crests…).

Finally, we attack a small climb to reach San Pedru Bocca. Thanks to the tiredness and the lack of food, I don’t feel right just before the bocca and we have to stop 5 minutes. At Reta bocca, we stop to take a deserved lunch: 3 tier sandwich with Corse sausage and sheep cheese.

We are going down to the Niny lake which we follow through some pozzines, cows and horses before reaching a sheepfold. In our head, the refuge is in 45 minutes. We stop to take a bath in a cauldron before continue our way to the refuge. We take a path which looks like a garden. A cow block us on the path, we wait and with precaution, we can pass.

We reach a building, the refuge? No, just the sheepfold we thought have pass before… After 30 minutes walking, we finally arrive to Mangany, the best refuge at the moment (the meal look delicious and there was our first hot shower) but in a very wet place (thanks to the torrent).

Step 7 : Manganu to Petra Piana

Wet night, since 1.30 hrs some people are preparing themselves without noises. For the first time, we take time to take a real breakfast: bread with marmalade! After this, we start a rocking climb to reach de la Porte Bocca.

It a climb which look like at the north climbs : raid. At the bocca, we have a beautiful view on the Melu and Capitellu lakes. There is 200m high difference between each lake, but we can’t see it just by observing the lakes.

We are going down to reach the Capitelly breach. After that, we climb under the sun in big slabs. We feel the step of yesterday in our legs and I begin to suffer from the back.

We arrive at the Muzzella bocca where we begin the way down to reach the refuge.

At the refuge, we discover with happiness that the cart is accepted! Finally, we can eat warm and to our hunger!

Step 8 : Petra Piana au Onda Refuge

A small step because we take the crests variant to reach Onda. We take our time and leave at 9am the refuge, even if we are awake since 7am. We follow and climb in the rock bar to reach the crests to continue on it.

Then, the path is going down and we see a rapacious. Surely a Royal Eagle if we can trust our guide. The way down is more raid, but nothing compare to the North.

We arrive at the Oreccia bocca in the middle of the sheep. Rapidly, we are at the refuge. We eat 500g of pasta with Bolognese sauce, we were very hungry! During our meal, we talk with an impressive woman: she comes from North of France and had never hike before beginning the GR®20 (South-North).

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s