28 février, dernier jour du mois, nous partons pour Quaix en Chartreuse pour une petite randonnée. Au hameau de la Jars à Quaix, il faut se garer dans un grand virage au niveau de la maison n°819. La balade commence sur un grand chemin forestier qui fait passer à côté d’une citerne. En continuant le chemin, nous passons devant deux maisons au milieu de nulle part. Le chemin commence doucement à s’élever pour arriver à un replat avec l’indication de l’aiguille de Quaix.

Encore 10 minutes et nous y sommes. Juste avant l’aiguille, le chemin se divise en deux. Il faut continuer tout droit pour y arriver. Au pied de l’aiguille, nous avons une vue sur la vallée et sur le Néron. L’aiguille peut être montée, même si la vue est très bien à sa base. Nous commençons donc à monter, grimper l’aiguille. Le début est simple, on s’aide de ses mains et on arrive rapidement à un endroit un peu plus plat. De là, le chemin nous fait aller sur la gauche de l’aiguille. Pas le même topo. Une corde monte à travers la roche, on est basiquement sur de l’escalade. Première tentative, j’essaye puis je redescends rapidement. Même si j’ai l’habitude de faire de l’escalade, sans être assurée c’est vertigineux et peu rassurant. Paul essaye, même topo, il redescend au même endroit. Frustrée, après avoir observé ce mur, je retente. Cette fois-ci on n’essaye pas de faire beau, je m’aide comme je peux de la corde déjà posée. Après de longues minutes d’efforts, me voici sur un nouveau replat. Il me faut encore monter pour arriver au sommet. N’étant pas bien équipée (petites baskets sans accroche), je décide de jouer la prudence et redescendre. Si la montée était ardue, mais qu’avec de la force on y arrive, pour la descente ce n’est pas pareil. Le désescalade est la partie la plus difficile dans l’escalade. De nouveau je m’agrippe comme je peux à la corde et je finis par arriver en bas.

Nous retournons sur nos pas pour retrouver le carrefour. Cette fois-ci nous prenons à gauche et atteignons un large chemin forestier. En le suivant, nous arrivons rapidement à notre voiture.

Vous en voulez plus ?

Il y a de nombreux chemins de randonnée en Chartreuse. Celui-ci est idéal à faire avec sa famille. Néanmoins, si vous souhaitez grimper l’aiguille, je vous conseille d’être un minimum équipé et d’avoir de l’expérience.

Petite conclusion

Pas besoin de monter plus haut si vous ne vous sentez pas capable. En montagne il est bon de savoir renoncer, c’est en renonçant qu’on progresse également. Pour cette balade, il n’est pas nécessaire de monter en haut de l’aiguille pour avoir la vue. La même vue est à son pied, en sécurité. Vous trouverez l’itinéraire détaillé ici.

Photos ©Capucine, Samsung A3

Quaix needle – February 28th 2019: Easy climb, hard end?

28th of February, last day of the month, we are going to Quaix en Chartreuse for a little hike. At the Jars à Quaix hamlet, you should park in a large turn in front of the 819 house. The hike begins on a large forest path which passes near a tank. Always on the path, we pass by two houses in the middle of nowhere. The tack begins to climb slowly to arrive at a plane area with the Quaix needle indication.

10 minutes and we will be here. Just before the needle, the path divides itself in two tracks. You should go straight ahead to arrived. At the needle’s bottom there is a view on the valley and on the Néron. The needle can be climbed, even if the view is great down there. We begin to climb the needle. The beginning is easy, we help ourselves with our hands and arrive at a plane area. From here, the track goes on the left of the needle and from here it is not the same. A rope goes up through the rock, it is basically rock-climbing. First attempt, I try and I go down rapidly. Even if I am used to do rock-climbing, without equipment it is not the same and it is vertiginous and not reassuring. Paul try, same as me, he does down at the same place. Frustrated, I try again after having observed the wall. This time, I don’t try to do it « in the rules of the art », I help myself with the rope. After some minutes of effort, I am on a new plane area and I have to climb again to reach the summit. I am not well equipped (little sneakers without adhesion) so I decide to play safe and go down. If the climbing was not easy but with strong we can do it, for the way down it is not the same. It is always the delicate part. I grab the rope again and go down to Paul.

We follow back your track to reach the intersection. This time we take left and arrive to a large forest path. By following it, we reach rapidly our car.

Want to know more?

There is a lot of hiking paths in the Chartreuse. This one is ideal to do with your family. Therefore, if you want to climb the needle, I advise you to be a minimum equipped and to have experiences.

Small conclusion

No need to climb upper if you don’t feel it. In mountain, it is important to know when to give up and it is by renouncing that we progress too. For this hike it is not necessary to climb to the top of the needle to have to view. It is the same view at the bottom, in security. You will find the detail itinerary here.

Un commentaire

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s