Nous reprenons le bus 6550 qui monte au Col de Marcieu, mais cette fois-ci au lieu de descendre au terminus, nous descendons à La Bâtie, hameau de St Hilaire. Nous avons trouvé l’itinéraire que nous souhaitons faire sur le site de Pascal Sombardier, un randonneur connu dans la région pour ses randonnées du vertige et sauvage.

Nous suivons tout d’abord la route, qui se transforme par la suite en chemin forestier. Nous montons doucement, puis nous sommes à la recherche d’un sentier qui partirait sur notre droite. Nous essayons dans une pente pleine de fougères, mais rapidement nous faisons demi-tour. En relisant le topo, nous nous rendons compte que nous sommes allés un peu trop loin. Nous revenons donc sur nos pas et trouvons le sentier qui est légèrement balisé.

Nous pensions que les nuages allaient progressivement partir, mais nous commençons à nous faire à l’idée qu’ils vont rester accrochés au-dessus de nos têtes. Nous montons tout en suivant un sentier peu visible car peu pratiqué. Malgré les nuages, le paysage reste magnifique et le temps ajoute une ambiance assez particulière.

Nous traversons un premier passage où on doit s’aider des mains, et nous voilà dans le nuage. Rapidement, nous nous couvrons et continuons de marcher. Nous pensons avoir déjà passé le passage de la cheminée décrit par Pascal Sombardier dans son topo. Mais nous n’arrivons pas à voir où on se situe. Nous continuons donc de monter en essayant de trouver des traces de balisages, exercice rendu plus difficile par le brouillard nous entourant. Finalement, en longeant une paroi, sur un chemin de chamois, nous retrouvons la trace. Et stupeur, nous n’avons pas encore dépasser la cheminée !

Ne trouvant pas la fameuse cheminée, nous décidons de passer par la Directe. Le chemin nous amène à un mur où l’on doit effectuer une courte escalade. Le mur est équipé d’une main courante qui aide à la montée. Rapidement, nous voilà sur la crête ! Le Dôme de Bellefont se dresse devant nous, entouré de nuages.

Nous rejoignons ensuite l’Aulp du Seuil par le Vallon de Marcieu, nous souhaitions faire également la sangle de Bellefont, mais nous n’avons pas le temps car nous devons attraper le dernier bus.

Vous en voulez plus ?

En prenant le bus 6550 de Grenoble, vous avez la possibilité de faire un bon nombre de randonnées. Il suffit de s’informer au préalable et de bien vérifier les horaires du bus.

Petite conclusion

Il existe de nombreux chemins de randonnées qui ne sont plus entretenu par la Fédération ou les municipalités. Cependant, vous pouvez toujours essayer de les trouver et de les prendre. Il faut tout de même vous informer sur la randonnée, l’état du sentier, les difficultés, etc.

Le tracé

Nous avons récupéré le tracé sur le blog de Pascal Sombardier, où nous allons retourner rapidement afin de trouver de nouvelles randonnées sauvages !

Photos ©Capucine, Canon EOS M50

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s