Belvédère de la Belle Laura – 6 Juin 2020 : La traversée SO – NE du Néron

Un arrêt municipal interdit l’accès aux pentes du Néron par St Égrève et le secteur Godefroy à St Martin le Vinoux.

Le Néron, encore et toujours cette envie de finir pour une fois la traversée de ses arêtes. On dit souvent jamais 2 sans 3 et ce fut notre cas. Après 2 essais sur le Néron (2018 et février 2020), nous voulions réessayer le Néron mais par un chemin encore plus nature et sauvage.

Après quelques recherches sur internet, nous tombons sur le Belvédère de la Belle Laura. Le topo que l’on trouve sur le site « Sentier Nature » est plutôt bien détaillé et l’avantage de cette randonnée est que nous y accédons en tram.

Échappées belles Chartreuse

L’Aulp du Seuil – 30 Mai 2020 : À la recherche d’un lieu insolite !

Nous partons de Grenoble en bus pour rejoindre le Col de Marcieu. Notre départ est un peu compliqué, nous nous sommes trompés dans les horaires et nous devons attendre 1h le bus. Tant pis, nous prenons notre mal en patience et nous l’attendons. Nous arrivons finalement au col de Marcieu après 1h de route, à midi. Nous décidons de monter directement et de pique-niquer à l’Aulp du Seuil.

La première partie de la montée est sur une route bétonnée qui mène au réel départ de la randonnée. Après cette route, nous montons sur une piste forestière où beaucoup de parents avec leurs enfants commencent leur ascension. Rapidement, nous les dépassons pour ne pas rester bloqué derrière eux. Le sentier forestier débouche sur une petite clairière nommée l’Alpette. Un vaste cirque nous fait face et nous savons que nous devons y passer. La vue est impressionnante, et ce n’est que le début.

Dans cette clairière, nous allons au nord pour aller en direction de la paroi rocheuse. Plus nous nous rapprochons, plus je suis émerveillée par la falaise, ses cavités et ses sculptures.

En 1h30, nous voilà à la Croix. Nous pique-niquons, puis nous décidons d’aller vers le Pas de Ragris car nous pensons que le sangle (En Chartreuse, les sangles sont les vires herbeuses qui séparent les gradins rocheux, caractéristiques de ce Massif. Tracées par les chamois, les chèvres et les moutons autrefois, les sentes souvent très escarpées qui les parcourent, sont maintenant empruntées par les randonneurs et répertoriées sous le vocable de « sentiers du vertige ». Source: Randonnée Montagne) que nous voulons emprunter commence à ce point-là. En effet, nous sommes à la recherche d’une curiosité de la nature, découverte par Pascal Sombardier en 2005.

Vers le Pas de Ragris

Nous ne voyons rien, donc nous faisons demi-tour et empruntons une cheminée afin de descendre au pied de la falaise (ce passage est très glissant !). Nous arrivons sur un sangle plutôt bien dessiné. Nous sommes donc persuadés d’être sur le bon chemin et nous continuons. Du sangle, nous avons une vue imprenable sur le falaise. C’est magnifique !

Mais rapidement, notre chemin devient un cul-de-sac. Il s’arrête abrupte, avant une grande falaise, sur le cirque de l’Aiguillette. Nous faisons alors demi-tour et nous remontons sur le plateau afin de voir où nous nous sommes trompés. Nous observons le sangle en contre-bas et voyons des randonneurs dessus. Nous essayons de voir où ils passent afin de voir où nous nous sommes trompés.

Nous redescendons sur le sangle, mais un groupe de 8 personnes nous précède. J’entends qu’ils veulent également rejoindre notre objectif, la Tour Percée. Parfait, certains semblent connaitre le chemin, nous aurons qu’à les suivre. Plus lent que nous, nous prenons le temps de bien regarder autour de nous afin de voir le possible chemin. J’entends soudain qu’ils se sont trompés et que le chemin déviait avant, soit juste à mon niveau. Je regarde autour de moi et effectivement, une très légère sente s’élève sur la gauche. Ni une, ni deux, nous l’empruntons. Au fur et à mesure que nous avançons, nous savons que c’est le bon sangle : La tour est à portée de mains ! Lorsque nous arrivons à son niveau, malheureusement, nous n’avons plus de temps. Nous avons un bus à récupérer donc nous faisons demi-tour sans y aller, pour redescendre au plus vite au Col de Marcieu.

Vous en voulez plus ?

Depuis l’Aulp du Seuil, vous pouvez faire plusieurs itinéraires de randonnées. Il suffit juste de chercher le topo auparavant pour arriver préparé.

Petite conclusion

Nous avons mis du temps à trouvé le chemin voulu, mais à force de cherché, nous avons finalement trouvé. Cependant, nous avons été suffisamment lucide pour faire demi-tour au bon moment.

Le tracé

Le tracé pour aller à l’Aulp du Seuil est disponible ici. Cependant, pour aller à la Tour Percée, je vous laisse chercher. Il n’y a pas beaucoup de topos et ils ne sont pas très détaillés. Cela est voulu car ce site est une curiosité de la nature qui doit être préservée.

Photos ©Capucine, Canon EOS M50
Échappées belles Chartreuse

Chamechaude – 24 Mai 2020 : Par la rampe de l’Écureuil

Chamechaude, plus haut sommet du massif de la Chartreuse, est un sommet non compliqué à atteindre. L’avantage de ce sommet, est que le départ de la rando est accessible en bus depuis le Col de Porte. Parfait pour ceux qui veulent se mettre à la mobilité douce !

Aujourd’hui, nous avons décidé de partir un peu à l’aventure et de prendre le sentier passant par la rampe de l’Écureuil. Le sentier n’étant pas balisé, ça nous permet également de ne croiser personne pendant la montée.

Échappées belles Chartreuse

Mont Granier – Cirque de St Même – 22-23 Mai 2020

Nous nous faisons déposer en fin de journée à Chapareillan, en Savoie, pour commencer notre montée vers le Mont Granier. De base, nous avions prévu de traverser la Chartreuse en prenant un chemin différent qu’en 2019. Nous montons vers Bellecombe où nous nous arrêtons pour poser notre tente, face à Belledonne. Nous sommes seuls, avec des moutons et des papillons comme seuls compagnons.

Échappées belles Chartreuse

Le Néron – 23 février 2020: De retour sur les arrêtes

Un arrêt municipal interdit l’accès aux pentes du Néron par St Égrève et le secteur Godefroy à St Martin le Vinoux.

Après une tentative en 2018, nous retentons le Néron et ses arrêtes vertigineuses ! Le Néron est une montagne qui domine la ville de Grenoble, peu avenante, elle a été interdite d’accès après un énorme incendie en 2003 qui a ravagé toute la végétation.

Ce mois de février particulièrement doux ne nous permet pas forcément d’aller faire du ski, ou donne même l’envie avec des températures avoisinant les 20°C. Sur un coup de tête, nous décidons d’aller faire le Néron ce weekend pour profiter du beau temps.

Échappées belles Chartreuse

La traversée de la Chartreuse : 1er-2 Juin 2019 – Une traversée longue mais magnifique

Le rendez-vous est pris, nous partons de Chapareillan (à 17km de Chambéry) à 8h pour commencer notre traversée du massif de la Chartreuse !

Après un arrêt à la boulangerie, nous sommes prêts pour nos deux jours de randonnées à travers la montagne. Sac au dos avec de quoi manger, dormir et nos tentes, nous faisons nos premiers pas sur le sentier qui nous mènera normalement jusqu’à Grenoble. Un dernier coup d’oeil au village avant de nous lancer dans la montée. Les vaches du pré d’à côté prennent le soleil et nous suivent le long de leur barrière. Le weekend s’annonce bon, le soleil est présent ainsi que la chaleur.

Échappées belles Chartreuse

Aiguille de Quaix – 28 Février 2019 : Ascension facile, fin difficile ?

28 février, dernier jour du mois, nous partons pour Quaix en Chartreuse pour une petite randonnée. Au hameau de la Jars à Quaix, il faut se garer dans un grand virage au niveau de la maison n°819. La balade commence sur un grand chemin forestier qui fait passer à côté d’une citerne. En continuant le chemin, nous passons devant deux maisons au milieu de nulle part. Le chemin commence doucement à s’élever pour arriver à un replat avec l’indication de l’aiguille de Quaix.

Échappées belles Chartreuse

Le Mont Rachais – 24 Février 2019 : Sur les hauteurs de Grenoble

Avec un temps particulièrement clément pour février, nous décidons de partir au Mont Rachais après le déjeuner. Nous pique-niquons dans le jardin des Dauphins avant de monter jusqu’à la Bastille, le fort militaire qui surplombe Grenoble d’environ 300m. La montée se fait par des jardins, les sentiers sont un peu en labyrinthe, mais on trouve son chemin très facilement. Nous sommes partis dans l’heure du midi pour éviter d’avoir du monde car sur ces sentiers il y a énormément de monde dès que le soleil pointe le bout de son nez.

Échappées belles Chartreuse

Chamechaude – 1er novembre 2018 : La neige s’invite…

Nous repartons à l’attaque de Chamechaude, sommet le plus haut de la Chartreuse (2082m) !

La neige est tombée depuis quelques jours, nous savons que nous allons tomber dessus. Mais lorsque nous arrivons au Col de Porte, nous ne pensions pas en trouver autant… Il faut admettre que nous avions oublié que nous étions à 1326m.

Cette fois-ci, nous avons décidé d’atteindre le sommet par une « randonnée du vertige » (livre de Pascal Sombardier) : Chamechaude par la sangle du Jardin et la brèche Arnaud. Nous avons le topo sur nous car nous avons eu la chance de trouver le livre en bibliothèque !

Échappées belles Chartreuse