Pas de Charasson – 14 Juin 2020 : À la découverte de sentiers oubliés

Nous reprenons le bus 6550 qui monte au Col de Marcieu, mais cette fois-ci au lieu de descendre au terminus, nous descendons à La Bâtie, hameau de St Hilaire. Nous avons trouvé l’itinéraire que nous souhaitons faire sur le site de Pascal Sombardier, un randonneur connu dans la région pour ses randonnées du vertige et sauvage.

Nous suivons tout d’abord la route, qui se transforme par la suite en chemin forestier. Nous montons doucement, puis nous sommes à la recherche d’un sentier qui partirait sur notre droite. Nous essayons dans une pente pleine de fougères, mais rapidement nous faisons demi-tour. En relisant le topo, nous nous rendons compte que nous sommes allés un peu trop loin. Nous revenons donc sur nos pas et trouvons le sentier qui est légèrement balisé.

Échappées belles Chartreuse

L’Aulp du Seuil – 30 Mai 2020 : À la recherche d’un lieu insolite !

Nous partons de Grenoble en bus pour rejoindre le Col de Marcieu. Notre départ est un peu compliqué, nous nous sommes trompés dans les horaires et nous devons attendre 1h le bus. Tant pis, nous prenons notre mal en patience et nous l’attendons. Nous arrivons finalement au col de Marcieu après 1h de route, à midi. Nous décidons de monter directement et de pique-niquer à l’Aulp du Seuil.

La première partie de la montée est sur une route bétonnée qui mène au réel départ de la randonnée. Après cette route, nous montons sur une piste forestière où beaucoup de parents avec leurs enfants commencent leur ascension. Rapidement, nous les dépassons pour ne pas rester bloqué derrière eux. Le sentier forestier débouche sur une petite clairière nommée l’Alpette. Un vaste cirque nous fait face et nous savons que nous devons y passer. La vue est impressionnante, et ce n’est que le début.

Dans cette clairière, nous allons au nord pour aller en direction de la paroi rocheuse. Plus nous nous rapprochons, plus je suis émerveillée par la falaise, ses cavités et ses sculptures.

En 1h30, nous voilà à la Croix. Nous pique-niquons, puis nous décidons d’aller vers le Pas de Ragris car nous pensons que le sangle (En Chartreuse, les sangles sont les vires herbeuses qui séparent les gradins rocheux, caractéristiques de ce Massif. Tracées par les chamois, les chèvres et les moutons autrefois, les sentes souvent très escarpées qui les parcourent, sont maintenant empruntées par les randonneurs et répertoriées sous le vocable de « sentiers du vertige ». Source: Randonnée Montagne) que nous voulons emprunter commence à ce point-là. En effet, nous sommes à la recherche d’une curiosité de la nature, découverte par Pascal Sombardier en 2005.

Vers le Pas de Ragris

Nous ne voyons rien, donc nous faisons demi-tour et empruntons une cheminée afin de descendre au pied de la falaise (ce passage est très glissant !). Nous arrivons sur un sangle plutôt bien dessiné. Nous sommes donc persuadés d’être sur le bon chemin et nous continuons. Du sangle, nous avons une vue imprenable sur le falaise. C’est magnifique !

Mais rapidement, notre chemin devient un cul-de-sac. Il s’arrête abrupte, avant une grande falaise, sur le cirque de l’Aiguillette. Nous faisons alors demi-tour et nous remontons sur le plateau afin de voir où nous nous sommes trompés. Nous observons le sangle en contre-bas et voyons des randonneurs dessus. Nous essayons de voir où ils passent afin de voir où nous nous sommes trompés.

Nous redescendons sur le sangle, mais un groupe de 8 personnes nous précède. J’entends qu’ils veulent également rejoindre notre objectif, la Tour Percée. Parfait, certains semblent connaitre le chemin, nous aurons qu’à les suivre. Plus lent que nous, nous prenons le temps de bien regarder autour de nous afin de voir le possible chemin. J’entends soudain qu’ils se sont trompés et que le chemin déviait avant, soit juste à mon niveau. Je regarde autour de moi et effectivement, une très légère sente s’élève sur la gauche. Ni une, ni deux, nous l’empruntons. Au fur et à mesure que nous avançons, nous savons que c’est le bon sangle : La tour est à portée de mains ! Lorsque nous arrivons à son niveau, malheureusement, nous n’avons plus de temps. Nous avons un bus à récupérer donc nous faisons demi-tour sans y aller, pour redescendre au plus vite au Col de Marcieu.

Vous en voulez plus ?

Depuis l’Aulp du Seuil, vous pouvez faire plusieurs itinéraires de randonnées. Il suffit juste de chercher le topo auparavant pour arriver préparé.

Petite conclusion

Nous avons mis du temps à trouvé le chemin voulu, mais à force de chercher, nous avons finalement trouvé. Cependant, nous avons été suffisamment lucide pour faire demi-tour au bon moment.

Le tracé

Le tracé pour aller à l’Aulp du Seuil est disponible ici. Cependant, pour aller à la Tour Percée, je vous laisse chercher. Il n’y a pas beaucoup de topos et ils ne sont pas très détaillés. Cela est voulu car ce site est une curiosité de la nature qui doit être préservée.

Photos ©Capucine, Canon EOS M50
Échappées belles Chartreuse